En 2012, 11,5 millions de Français ont consommé au moins une fois une benzodiazépine. 22% ont recours à deux benzodiazépines simultanément. Ce qui est énorme, en regard des effets indésirables graves de ces médicaments et du risque de plus en plus associé de leur consommation. Les benzodiazépines sont des molécules qui agissent sur le système nerveux central et possèdent des propriétés anxiolytiques, hypnotiques, sédatives et myorelaxantes...

© Enquête de santé     -     Conditions générales     -     Mentions légales     -     Le blog     -     Contact     -     Qui sommes-nous ?

Rechercher

index.html

Numéro 24 - Juillet/Août 2014

51 pages d’enquêtes

sans publicité

Pourquoi ce journal ?
Edito_24.html

Rédactrice en chef

Myriam Marino

Santé : allergies saisonnières, quelles solutions naturelles ?Allergies.html
Ecologie : les vautours en danger de disparitionVautours.html

Soutenez le journal

Depuis près de trois ans, cette revue nourrit le débat sur la santé, en proposant un regard neuf et alternatif. Les questions de santé occupent une place essentielle dans notre vie quotidienne, et nous voulons répondre ici a ce besoin croissant d’une information indépendante, investigatrice et contradictoire.

Enquêtes de santé - Numéro 24

L'allergie est une réaction anormale de l'organisme face à une substance étrangère, en l'occurrence une protéine, considérée comme ennemie par notre système immunitaire. Il ne faut pas le confondre avec une réaction orthoergique - ou réaction de contact - à une substance agressive qui est, elle, un phénomène d'autodéfense.

L'allergie touche 20 % de la population française. Elle a doublé en 10 ans. C'est une maladie chronique affectant la qualité de vie des personnes atteintes, mais qui possède également un impact socio-économique important en raison de l'absentéisme et du coût en termes de dépenses de santé qu'elle génère.

Coups de chaleur et déshydratation : mieux vaut prévenir que guérirChaleur.html
Dossier : stress, dépression... les solutions naturelles avec le Dr Jean-Pierre WillemStress_et_depression.html
Actu_sante_aout_2014.html
Stress_et_depression.html
Vautours.html
Hyperactivite.html
Thyroide.html
Meditation.html
Recette_aout_2014.html
Allergies.html
Chaleur.html
Alerte santé : l’hyperactivité infantileHyperactivite.html

On assisterait aujourd’hui, dans nos sociétés occidentales, à une véritable épidémie de TDAH (Troubles Déficitaires de l’Attention avec ou sans Hyperactivité) chez nos enfants, dont un pourcentage croissant se voit dopé aux stimulants comme la Ritaline, parfois dès leur plus jeune âge. Sommes-nous devenus fous ?

C’est un marché qui rapporte, n’ayons pas peur des mots. Aussi honteux et scandaleux (les mots ne seront jamais assez forts pour qualifier une telle attitude) que cela puisse paraître, il n’y a a priori aucun scrupule à exposer des jeunes cerveaux en plein développement à des substances aussi dangereuses que les stimulants de type méthylphénidate, mieux connu sous le nom de Ritaline, et autres amphétamines (Adderall). Ce, dès 2 ans. Des milliers d’enfants seraient concernés...

«La pleine conscience nous aide à comprendre que nos instants de bonheur sont comme des fleurs, à respirer et à abandonner, et non des pièces d’or à agripper et à accumuler. Des fleurs magnifiques et fragiles, éphémères comme le sont nos vies. Elle nous aide à vivre, tout simplement», Christophe André, médecin psychiatre.

Etre dans l’ici et maintenant, c’est-à-dire s’arrêter et observer, les yeux fermés, ce qui se passe en soi (sa propre respiration, ses sensations corporelles, le flot incessant des pensées) et autour de soi (sons, odeurs...). Seulement observer, sans juger, sans attendre quoi que ce soit, sans rien empêcher d’arriver à son esprit, mais aussi sans s’accrocher à ce qui y passe. C’est tout. C’est simple. C’est la méditation de pleine conscience...

Découverte : la méditation, pour une pleine présence de l’instant
Meditation.html

Ils ont triste réputation en Europe, mais qui ferait le sale boulot de recyclage écologique, essentiel à la santé et au bien-être des écosystèmes, s’ils n’étaient pas là, les vautours ? Que l’on s’en inquiète, car ils sont menacés de disparition. La faute à qui ? Ne pas chercher plus loin, comme d’habitude, que la main de l’homme...