Les maladies allergiques touchent un peu plus de 35% des Français. Les allergies respiratoires sont les plus fréquentes, soit 25%. Les autres allergies représentent près de 10% qu’elles soient médicamenteuses, alimentaires, aux venins d’hyménoptères, allergies de contact et professionnelles.
Prévalence de l’asthme : Les asthmes, dont 80% sont associés à l’allergie, ont un taux de prévalence actuelle de 6,7%. Il est en augmentation, étant passé, à titre d’exemple, de 5,8% en 1998 à 6,7% en 2006. L’asthme touche plus les garçons que les filles, mais les taux s’égalisent entre 25 et 30 ans, puis s’inversent après 60 ans : 8% chez les femmes et 6% chez les hommes.

En s’appuyant sur les travaux de médecins, de scientifiques et de chercheurs, nous posons un certain nombre de questions de santé sur la table, sans idéologie, ni tabous. Car il faut bien reconnaître – en tout cas en France – que de nombreux sujets dans le domaine de la médecine ne sont guère évoqués sur la place publique. Poids des lobbies ? Des habitudes ? D’une médecine qui redoute parfois de se remettre en question ?

© Enquête de santé     -     Conditions générales     -     Mentions légales     -     Le blog     -     Contact     -     Qui sommes-nous ?

La revue d’investigation dans le domaine de la santé

Rechercher

Numéro 14 - Août 2012

48 pages d’enquêtes

sans publicité.

Pourquoi ce journal ?

Depuis deux ans, cette revue nourrit le débat sur la santé, en proposant un regard neuf et alternatif.  Les questions de santé occupent une place essentielle dans notre vie quotidienne, et nous voulons répondre ici a ce besoin croissant d’une information indépendante, investigatrice et contradictoire.

index.html

A l’heure du Big Bang des thérapies quantiques et de l’intérêt grandissant des praticiens dont les recherchent portent sur l’information qui circule entre les cellules de nos organismes (le corps pense, l’esprit informe la cellule et inversement, comme le dit très bien le psychanalyste Willy Barral), en interaction avec tout ce qui nous entoure, se poser la question de l’effet placebo ne revient-il pas simplement à remettre en question la médecine traditionnelle ? Elle ne l’aime pas trop. Elle constate que ça marche : les résultats des essais cliniques conduits en double aveugle médicament actif versus placebo le montrent.

Il est donc «neurobiologiquement visible». Sous placebo-dopamine, le cerveau libère de la dopamine comme si on l’avait vraiment administrée, et ce dans la même aire cérébrale

Découverte : l’hortithérapie, soignons notre jardin !Hortitherapie.html

«Pour faire un jardin, il faut un morceau de terre et l’éternité», Gilles Clément, jardinier-paysagiste. Nos sens le savaient, les thérapeutes l’ont fait : soigner, panser les plaies physiques, psychiques, mentales et spirituelles, par un retour à la nature et ses multiples couleurs, senteurs, sons, textures... À la découverte de l’hortithérapie et des bienfaits des jardins et du jardinage.

Tout est parti des États-Unis où elle est beaucoup pratiquée, mais elle l’est aussi au Canada, en Grande-Bretagne et en Suède. En France, on est quelque peu à la traîne... Les vertus thérapeutiques des jardins commencent à être reconnues, voyant naître différents jardins thérapeutiques dans les maisons de retraite et établissements hospitaliers. Le jardin thérapeutique «Art, mémoire et vie» du CHU de Nancy, dont le Dr Thérèse Jonveaux nous parlera, en est un exemple. Il a été créé et conçu spécifiquement pour les patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Pour revenir aux États-Unis dont tout est parti, la «thérapie horticole», ainsi qu’elle était alors nommée, est pratiquée depuis plus d’un siècle !

Zoom sur un mal pernicieux :
 les douleurs chroniquesDouleurs_chroniques.html
Actu_sante_14.html
Placebo1.html
Hortitherapie.html
Asthme1.html
Douleurs_chroniques.html
Recette_14.html
idees_recues_14.html
Pierre_Delbet.html

Les sacrifiés des ondes

Pollution électromagnétique

et électrosensibilité

Rédactrice en chef

Myriam Marino

Acariens de poussière

Un film de

de Jean-Yves Bilien

Une enquête de

de Maxence Layet

Prévenir en exploitant la période de tolérance immunitaire

«La placebo est le plus pur des psychotropes. Mais aussi le plus difficile à prescrire. Il n’en reste pas moins que le placebo est bien un médicament. Son principe actif est le sens. La qualité de la relation, sa posologie», Bernard Lachaux et Patrick Lemoine

Dossier : l’asthme et 
les allergiesAsthme1.html
Comprendre l’effet Placebo :
Révéler nos puissances internes de guérisonPlacebo1.html